Brèves – décembre 2013

•Wesh professeur !•
Mercredi 13 novembre devant le lycée Le Corbusier d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), des lycéens en grève (cf. Lucioles n°13) ont incendié des poubelles et il y a eu des jets de cocktails Molotov. Une voiture a également été incendiée sur le parking des profs. La veille, de similaires joyeusetés ont eu lieu devant un autre établissement du département, au lycée Paul-Eluard, à Saint-Denis, en marge d’une manifestation pour l’arrêt des expulsions de sans-papiers. A Nanterre, une dizaine de jours plus tard, c’est carrément le proviseur du lycée Joliot-Curie qui s’est pris des mandales dans la gueule ! Quelques heures plus tard, des bouteilles d’acide sont balancées sur les keufs et une supérette du centre-ville est pillée, des poubelles sont enflammées et une voiture toute proche a échappé de peu au même sort. Quelle fantastique et rebelle vivacité !

•Brûlent les frontières et les taules… •
Un utilitaire de la Croix-Rouge, l’un des principaux gestionnaires de prisons pour étrangers, part en fumée rue des Montiboeufs dans le XXe, la nuit du 6 novembre 2013. Lundi 9 décembre, c’est le tour d’une camionnette de Vinci (constructeur de taules et de centres de rétention) qui crame rue Haxo dans le XXe. Et la nuit du 12 au 13, un magasin Bouygues (également constructeur de prisons) a eu sa vitrine défoncée et sa porte éventrée rue Lepic (XVIIIe). Faut croire qu’enfermer n’est pas de tout repos.

•Evasions Awards 2012•
Un rapport des collabos intervenant dans les centres de rétention en France révèle qu’en 2012, il y a eu au moins 58 évasions dont une quinzaine en région parisienne. Début décembre, deux retenus du CRA du Mesnil-Amelot ont essayé de s’enfuir. Pas de bol, ils ont été rattrapés après avoir escaladé le grillage. L’un des deux, blessé, a fini à l’hosto, pour l’autre retour au centre de rétention. On croise les doigts pour le prochain essai !

•Et PAF le DAB ! •
Mardi 12 novembre vers 7h45 près de La Défense (Hauts-de-Seine), un distributeur automatique de billets (DAB) de la Poste du quartier du Faubourg de l’Arche a été détruit à l’explosif. Les habitants de l’avenue Puvis de Chavannes ont été surpris par une forte détonation et des riverains ont vu repartir deux hommes cagoulés sur un scooter ou une moto. Mais qui peut bien être assez fou pour en vouloir aux banques ?! …se demande la police.

•Briser les briseurs de grèves•
Un bus du réseau TICE (Transports Intercommunaux Centre Essonne) a été incendié jeudi 14 novembre au soir et son chauffeur a été agressé. Mais remettons bien les choses en place : ce chauffeur syndicaliste de droite avait décidé de travailler tandis que la majorité de ses collègues étaient en grève. Alors pas de pitié pour les jaunes !

•All Cops Are Bastards ! •
Le 17 novembre dernier, des policiers municipaux de Corbeil (Essonne), en patrouille dans le quartier des Tarterêts, ont essuyé cinq tirs de carabine à plombs. Les tireurs étaient vraisemblablement embusqués dans les étages des immeubles voisins. L’un des schmidts a été trop légèrement touché à l’aine par l’un des projectiles. En revanche, la voiture a été criblée de billes de plomb. Quelques jours plus tard, à la Courneuve (Seine-Saint-Denis), un policier qui intervenait dans un immeuble non loin du centre ville a été blessé au visage par des tirs de grenaille. Ce flic de la PJ, en poste sur un autre département, était en opération pour retrouver un suspect. Alors qu’il tambourinait aux portes, l’une s’est ouverte et un homme lui a tiré dans sa sale gueule avec un pistolet à grenaille, le blessant à l’œil. Il ne s’agit pas de l’homme qui était recherché. Agé de 68 ans, il a été interpellé. La pref’ nous raconte : « L’hypothèse d’un tir provoqué par la panique n’est pas exclue » [rires].

•All Matons Are Bastards ! •
Un gardien de la prison de Liancourt (Oise) a été agressé mercredi dans l’enceinte de l’établissement. Entraîné dans la cellule d’un détenu, après la promenade, il a été roué de coups par trois prisonniers. Bilan, 21 jours d’arrêt de travail et 15 jours d’ITT. Le matin même, un autre détenu, après un refus de parloir, avait craché sur un autre surveillant, tout en s’emparant d’une poêle pour en découdre.

•Soutane cherche tatane ! •
Belleville, 5 décembre : quelques ados s’amusent dans la cour de l’église Saint-Jean-Baptiste. Des poubelles sont renversées, ce qui ne plaît pas à deux prêtres. Au lieu de tendre l’autre joue, ces curetons appellent les flics. Les deux corbeaux commencent aussi à photographier les ados, qui réagissent. Deux gars (dont un de 13 ans) finissent en garde à vue. Les prêtres ont porté plainte et disent avoir été molestés par les jeunes (tiens, d’habitude c’est le contraire !).

•Ibrahim, enfin dehors ! •
Ibrahim (Cf. Lucioles n°8) avait été condamné pour sa participation supposée à l’évasion du 16 décembre 2012 au CRA de Palaiseau (4 personnes dans la nature). En appel, il avait écopé d’un an de taule, arrivant donc en fin de peine le 4 décembre. Mais de la prison de Fleury Mérogis, il a été emmené directement… au CRA du Mesnil-Amelot ! Voilà le cercle vicieux auquel le pouvoir destine ceux et celles qui n’ont pas ses papiers. Heureusement, enfin, le 9 décembre, il a été relâché sur un vice de procédure (mais il a toujours une Interdiction de Territoire jusqu’à fin 2015). Bonne chance !

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.