Grigny : ni flics….ni journaflics

Nous avions relayé dans le précédent numéro les différentes attaques contre les flics et les travaux visant à restructurer le quartier de la Grande-Borne à Grigny (Essonne). La belle série se prolonge, avec cette fois des journalistes pris pour cibles. C’est d’abord une journaliste bossant pour la radio RMC qui est prise à partie physiquement et dont le matériel est dérobé. Puis c’est au tour d’une équipe de France 3 de constater que leur présence dans le quartier est jugée indésirable, lorsque des personnes cagoulées leur tombent dessus, barres de fer et pierres à la main, leur chipant également leur matos. France 3 a d’ailleurs porté plainte.

Dans le même temps, toujours à la Grande-Borne, un gardien d’immeubles gérés par l’Opievoy (bailleur social d’Ile-de-France) a été lui aussi frappé à coup de barres de fer par une quinzaine de personnes. L’Opievoy a aussi porté plainte.

Dure dure la pacification sociale parfois…

This entry was posted in General and tagged . Bookmark the permalink.